Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Chronique Vésigondine

  • : Le Vésinet
  • : Le Vésinet : chronique vésigondine par Phénix
  • Contact






Rechercher

Hold up Fiscal

La Pravda

/ / /

Ferez-vous passer en priorité les intérêts des Vésigondins sur ceux de leurs voisins de Montesson, dont vous semblez proche ? (Jean-Luc, le 27 janvier 2008)

Monsieur,

Je vous remercie pour votre message : je préfère les questions directes aux insinuations malsaines et autres attaques détournées de certains de mes adversaires. Permettez-moi d'être très directe dans mes réponses.

Vous vous inquiétez de l'intérêt que je porterai aux Vésigondins si je suis élue ? La simple logique politique veut que ce soit aux électeurs du Vésinet que je rende des comptes et non aux Montessonnais. Ne croyez-vous pas que le travail, l'énergie et le temps que mon équipe et moi-même consacrons à ce projet nous autorise à espérer des perspectives à plus long terme ? En conséquence, permettez-moi de rappeler ce qui pour beaucoup sonnera comme une évidence : en tant qu'élue, je ne me préoccuperai que des intérêts de la ville qui m'a accueillie il y a 27 ans, et ce sans égards pour celles qui l'entourent, qu'elles se nomment Chatou, Le Pecq, Croissy sur Seine ou Montesson.

Accuse-t-on les candidats qui exercent une profession libérale ou une activité d'entrepreneur d'agir pour le compte de leurs clients ? Sous-entend-on que ceux de leurs colistiers qui travaillent à Paris n'auront d'égard que pour l'intérêt des Parisiens au mépris des Vésigondins, au nombre desquels se trouvent leur conjoint, parents ou enfants ?

Une femme en politique est très souvent considérée comme incapable d'avoir des convictions propres : elle est toujours l'instrument d'hommes beaucoup plus intelligents qu'elle, qui la manipulent. Je suis trop habituée à ce genre de campagne de dénigrement pour m'en émouvoir. Mes armes à moi sont les idées que j'apporte et une certaine capacité à rassembler et à ignorer les attaques personnelles répétées dont je fais l'objet.

A ceux qui crient à l'incompatibilité entre mes fonctions de chef de cabinet du maire de Montesson, par ailleurs conseiller général du Vésinet, et celles de maire du Vésinet, je rappellerai à nouveau que je cesserai toute fonction au sein de ce cabinet dès mon élection.

Tout ceci ne signifie pas pour autant que je tirerai un trait complet sur mon passé. Certains candidats ont trop vite oublié que le Vésinet appartenait à une communauté de communes, un département et une région. Je mettrai mon expérience et mes contacts au service des Vésigondins pour leur assurer une gestion intelligente des sujets qui dépassent le strict cadre de notre commune.

A titre d'exemple, l'urbanisation de la plaine de Montesson a fait l'objet de négociations entre l'Etat et les huit communes de la Boucle, regroupées pour l'occasion au sein d'un syndicat (SIEP). La concertation entre ces communes a permis d'éviter l'urbanisation massive voulue par l'Etat et dont auraient souffert les communes avoisinantes, au premier rang desquelles Le Vésinet.

Espérant avoir dissipé ce qui relève du fantasme, j'aimerais maintenant que l'attention de mes détracteurs se porte sur le débat d'idées. Je vous invite à ce titre à comparer mon programme à celui des autres candidats.

Etes-vous Vésigondine ?

Avec mes quatre enfants et mon époux, nous vivons au Vésinet depuis 27 ans. J’ai participé activement à la vie des écoles et j’ai été pendant 10 ans trésorière des Guides de France. Comme les Vésigondins j’aime ma ville et je souhaite tout ce qu’il y a de mieux pour elle.

On vous reproche d’avoir été parachutée par l’UMP au Vésinet. Que répondez-vous ?

Je n’ai fait l’objet d’aucun « parachutage ».  Un parachutage aurait supposé l’absence de tout lien, en particulier de résidence, entre Le Vésinet et moi, ce qui n’est évidemment pas le cas.

J’ai sollicité, comme les autres candidats UMP du Vésinet, l’investiture. Le bureau de la fédération UMP des Yvelines a décidé de m’investir en tenant compte des spécificités du Vésinet, de l’expérience de chacun des candidats et de leur capacité à rassembler. Notre capacité à rassembler les Vésigondins s’est de plus illustrée par le soutien actif que le MODEM a apporté à notre liste.

Etes-vous la candidate de la continuité ou de la rupture avec l’équipe municipale actuelle ?

Je veux être la candidate du rassemblement. Les défis que notre ville devra relever sont trop sérieux pour verser dans un clivage partisan stérile. C’est pour cette raison que certains membres de l’équipe municipale actuelle, qui partagent mon ambition de rassemblement, m’ont rejointe. C’est donc une équipe de large union, composée d’hommes et de femmes de tous les quartiers, de toutes les générations et regroupant des compétences diverses.

Comment pourrez-vous comprendre et maîtriser les sujets auxquels notre ville sera confrontée ?

Comme je l’ai dit plus haut, j’habite au Vésinet depuis 27 ans et, à ce titre, je partage l’essentiel des préoccupations des Vésigondins. Par ailleurs, j’ai à titre professionnel toujours porté beaucoup d’intérêt à notre ville, à son évolution et aux dossiers significatifs qui la concernent.

J’ai choisi de m’engager au service de nos concitoyens et cet engagement je l’ai concrétisé par 15 ans au cabinet de notre conseiller général, Maire de Montesson. Participer à la gestion d’une ville est mon métier et ce métier est passionnant. Etre au service et à l’écoute de chacun, aider les élus dans leur rôle de décision et de garant des deniers publics, accompagner des projets sont des actions que je mène au quotidien.

Partager cette page

Repost 0
Published by